Ultimatum fixé aux ministres pour faire leur déclaration de patrimoine: « C’est le signe d’une véritable crise d’autorité » (Rewmi)

Le président de la république, Macky Sall

Selon Ass Babacar Guèye, le chargé de Mission de Rewmi, l’ultimatum fixé par le président de la République Macky Sall aux ministres pour effectuer leur déclaration de patrimoine est un signe de manque d’autorité.

Le responsable politique de Rewmi indique que dire aux ministres de faire leur déclaration de patrimoine n’est pas un acte de transparence. « Non, au contraire, c’est le signe d’une véritable crise d’autorité », a indiqué Ass Babacar Guèye dans les colonnes de Le Quotidien.

CHOISI POUR VOUS:
Bamba Fall: "Je ne veux ni d’argent ni de poste de Macky Sall"

« C’est la loi de 2014 portant création de l’Ofnac qui impose aux ordonnateurs qui gèrent un budget de plus d’un milliard de faire leur déclaration de patrimoine. Evidem­ment la déclaration de patrimoine participe au renforcement de la transparence dans la gestion des affaires publiques, mais à condition que les règles qui encadrent cette procédure soient respectées. L’ultimatum donné par le président de la République aux ministres, au-delà de son aspect contre-feu face aux débats sur la mauvaise gestion dans plusieurs secteurs et les scandales liés au foncier, est une véritable manifestation de la résistance de certaines autorités à se soumettre à cet exercice », a poursuivi le chargé des élections de Rewmi.

CHOISI POUR VOUS:
Côte d'Ivoire - Guillaume Soro: "Ouattara tripatouille la Constitution comme un Yaya Jammeh, un Idi Amin Dada ou un Mugabe"

« BOKK GUÈL »: Le policier El Capo accusé d'avoir fait emprisonner Latyr Mbaye à une peine de 10 ans