Son départ du Ghana, le surnom « Sénégal » : Cinq choses que vous ignorez sur Thomas Partey

Clé de voûte du dispositif de Diego Simeone à l’Atletico Madrid, Thomas Partey est l’un des meilleurs milieux défensifs du moment en Europe. 

Voici cinq choses que vous ignoriez (peut-être) sur la vie de l’international ghanéen.
1. Départ surprise du Ghana 
Le capitaine du Ghana a quitté son pays natal sans que la plupart de sa famille le sache. Thomas est parti soudainement en Espagne. Son père, entraîneur de football, et son agent avaient planifié le départ de Tema Youth, équipe ghanéenne de deuxième division.
Un jour, le joueur avait rejoint Accra, capitale du Ghana, où il avait obtenu son passeport. À ce moment même, on lui annonça son départ immédiat.
Certains membres de sa famille avaient appris la nouvelle à son arrivée en Espagne, où il rejoint le centre de formation de l’Atletico Madrid en 2011.
2. Michael Essien comme idole
Ancien joueur du Real et de Chelsea, Michael Essien est l’idole de Thomas Partey. Les deux milieux ghanéens se vouent une considération réciproque.
Lorsque Thomas a entamé son parcours dans le monde professionnel, il avait comme idole de jeunesse Michael Essien.
Sa référence qui a souvent été dithyrambique à son égard, avait récemment affirmé qu’il aurait aimé jouer à ses côtés en sélection nationale.
3. Réputé pour sa polyvalence 
Certains fans ne savent pas à quel point Thomas est polyvalent. Sa position naturelle est celle du milieu défensif, mais il a également été utilisé parfois comme milieu offensif, comme ailier, comme centre-arrière et même comme attaquant. Comme ce fut le cas de son idole Essien qui jouait à presque tous les postes.
Quand il joue avec l’équipe nationale du Ghana, il a tendance à jouer un rôle plus offensif. Il a même marqué un triplé pour son pays dans un match de qualification pour la Coupe du Monde contre le Congo.
4. Pourquoi le surnom «Sénégal»
Originaire du Ghana, Thomas avait comme surnom « Sénégal ». Ce sobriquet il l’avait reçu à cause de son style de jeu qui, selon son père, s’approchait à celui d’un de ses amis. Ce dernier avait comme prénom « Sénégal ».
À l’époque, il évoluait dans l’équipe de Odumase Krobo (dans l’est du Ghana).
5. Copropriétaire d’un club de football
Depuis 2019, il est copropriétaire du  club d’Alcobendas en banlieue madrilène.
L’équipe qui évolue en quatrième division espagnole, est devenue un tremplin pour plusieurs joueurs africains qui financent leur voyage.
Ces jeunes talents peuvent surtout bénéficier de l’expérience de Thomas.
Watford prêt à traîner l’OM en justice pour Pape Gueye