Serigne Modou Habib Mbacké répond sèchement à Guy Marius Sagna « Ce Guy Marius Sagna a dépassé les bornes »

Serigne Modou Habib Mbacké s'attaque à Guy Marius Sagna

La sortie de l’activiste Guy Marius Sagna suite à la conférence de presse tenue à Dakar par Serigne Bassirou Abdou Khadre, porte parole du khalife général des mourides concernant l’émigration irrégulière, continue de susciter de vives réactions. Pour Serigne Modou Habib Mbacké petit fils de Borom Darou Mouhty, ces « exactions » doivent cesser.

« On ne peut plus accepter que des personnes tentent à chaque occasion de remettre en question les sorties du khalife général des mourides. Serigne Bass parle au nom de Serigne Mountakha. Ce Guy Marius Sagna a dépassé les bornes. Cet homme nous a habitué à des communications quotidiennes, avec une posture à vouloir se positionner en connaisseur à chaque occasion, vouloir être dans toutes les sauces… Il faut qu’il arrête de croire qu’il est plus intelligent que tout le monde. Serigne Bassirou Abdou Khadre ne s’est pas trompé et sa communication a été claire dans ce contexte particulier », a confié Serigne Modou Habib Mbacké.

Dans la suite de sa réaction, le guide religieux enchaîne en soutenant que la sortie du membre du FRAPP a été bien préparé en échange avec un leader politique bien connu « nous avons eu écho d’une rencontre à la suite de laquelle, un leader politique très connu devait lui-même apporter une réponse à la conférence de presse du porte-parole du khalife. Mais il en a été dissuadé. À la suite de cela, c’est Guy Marius qui a décidé de faire la publication pour une remise en question de la parole du guide ».
« Il faut plus de respect aux autorités religieuses dans ce pays. Ce qu’on voit actuellement chez certains hommes Politique qui se cachent derrière une posture d’activiste ou pseudo-défenseur de Sénégalais, ne doit plus prospérer. Et nous veillerons à ce que cela cesse » tonne Serigne Habib.

Pour conclure, il lance un appel à l’Etat et avertit nous appelons l’Etat à mettre fin à ce genre de choses. Ces personnes insignifiantes qui sont dans la presse pour dire du n’importe quoi. Serigne Bassirou Abdou Khadre et la voix de Touba, la voix de la communauté mouride, une voix de l’Islam. Nous exigeons donc qu’on le respecte »