Nafissatou Diallo brise le silence « neuf ans après » l’affaire DSK

Nafissatou Diallo, le 10 décembre 2012 à New-York (AP Photo/Seth Wenig, Pool)
En 2011, Nafissatou Diallo avait affirmé qu’elle a été violée par Dominique Strauss-Kahn dans une chambre du Sofitel à New York.  L’ancienne femme de chambre  a accordé un entretien exclusif à « Paris Match paru ce jeudi 10 septembre où elle a affirmé qu’elle compte écrire un livre qui va éclaircir l’histoire.
L’ex-ministre socialiste Dominique Strauss-Kahn  était accusé de par une femme de chambre. Nous sommes le 14 mai 2011, au environ de de 12 heures, Nafissatou Diallo âgé de 32 ans à l’époque entre dans la suite 2806 du Sofitel, DSK lui propose une fellation mais la femme de chambre refuse catégoriquement. Quelques heures plus tard, DSK est arrêté alors qu’il devrait se rendre à Paris.
L’ancienne femme de chambre Nafissatou Diallo est revenue sur cette affaire.
Les poursuites contre l’ancien patron du Fond Monétaire International ont été abandonnées. L’arrangement prévoyait qu’elle touche somme de 1,5 million d’euro mais selon la victime, elle a été privée de justice.
« J’ai dit la vérité. (…) J’ai été piégée et trahie. Je ne me remettrai jamais de la façon dont les procureurs de New York m’ont traitée », confie-t-elle. L’ancienne femme de chambre affirme aussi avoir « reçu des menaces de mort » et elle raconte avoir « été submergée de lettres, d’inconnus le plus souvent, qui me parlaient comme si j’avais touché le jackpot et me demandaient de l’argent. Certains m’accusaient d’avoir piégé DSK, de l’avoir fait chanter. Il y a eu tout un tas de théories du complot… J’ai dû quitter mon appartement, emménager dans un immeuble sécurisé en dehors de New York ».
Auprès de Paris Match, Nafissatou Diallo assure que cette affaire a « gâché sa vie ». Elle a dû déménager, changer plusieurs fois de travail à la suite de ces événements.
« J’ai été submergée de lettres, d’inconnus le plus souvent, qui me parlaient comme si j’avais touché le jackpot et me demandaient de l’argent. Certains m’accusaient d’avoir piégé DSK, de l’avoir fait chanter. Il y a eu tout un tas de théories du complot… J’ai dû quitter mon appartement, emménager dans un immeuble sécurisé en dehors de New York. »
CHOISI POUR VOUS:
Le bureau de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) internationalise le combat du juge Souleymane Teliko

« BOKK GUÈL »: Le policier El Capo accusé d'avoir fait emprisonner Latyr Mbaye à une peine de 10 ans