Découverte macabre à Touba Toul : Le corps d’un père de famille, en état de putréfaction, gisait dans un champ

Image Illustrative

A Touba Toul, précisément au quartier Ndiobèle Payène, c’était hier l’émoi et la consternation, après la découverte du corps sans vie du père de famille Ablaye Faye, dans un champ situé non loin du village. Le corps était en état de putréfaction très avancé, au point que le Procureur a ordonné son inhumation sur place.

Hier matin, une découverte macabre très surprenante a été faite à Touba Toul, notamment au quartier Ndiobèle Payène. C’est un homme en provenance du village de Sessène, situé à 2 kilomètres de Touba Toul, qui a remarqué la présence d’un corps sans vie, dans un champ juste à l’entrée du village, non loin de la route. Le corps en uestion était en état de décomposition très avancé, au point qu’il était difficile de connaître l’identité de la victime.

Mais ce sont les habits que le défunt portait qui trancheront cette question. Il s’agit bien du corps du père de famille Ablaye Faye, âgé de plus de 50 ans, selon les voisins, habitant le quartier et s’adonnant aux activités de maraîchage à Potou, dans la région de Louga.

Sa famille étant établie à Touba Toul, il venait souvent y passer quelques jours. Selon son fils Adama Faye, c’est le samedi matin que son père est venu lui demander 5 000 Fcfa pour payer le transport en direction de Louga. Il renseigne qu’il lui a remis un billet de 5 000 Fcfa et il est parti, après avoir pris son petit-déjeuner.

A son départ de Touba Toul le samedi matin, Ablaye Faye portait exactement le boubou que son fils Adama Faye avait cousu et qui a permis de reconnaître le corps. Et depuis le samedi, il n’a plus fait signe de vie, alors que chaque fois qu’il était à son travail à Potou, il appelait régulièrement pour s’enquérir de la situation de la famille. Inquiet de son silence prolongé, son fils Adama Faye explique qu’il a tenté tout le temps de le joindre sur son téléphone portable, mais en vain. C’est le samedi matin que la découverte macabre a été faite.

Son fils souligne d’ailleurs qu’un accident de ce genre lui est arrivé une fois : il était brusquement tombé en syncope alors qu’il marchait en brousse, mais ce jour-là il était accompagné. Aujourd’hui, la famille d’Ablaye Faye est dans la consternation, même si elle accepte cette décision divine, selon son fils Adama Faye qui révèle que leur maman est décédée il y a à peu près un an.

Informé de cette tragédie, Daouda Tine, Maire de la commune, est allé constater de visu ce qui s’est passé, avant d’informer la gendarmerie de Khombole qui est venue procéder aux constats d’usage. Devant la putréfaction très avancée du corps, le Procureur a ordonné son inhumation sur place.