Benoit Sambou: “Nous n’avions autre choix que de nous séparer de Cissé Lo”

Moustapha Cissé Lô, député à l'assemblée

Benoit Sambou membre de la Commission de discipline de l’Alliance pour la République s’est prononcé sur l’exclusion du député, Moustapha Cissé Lo de l’Apr. D’après lui, l’Alliance pour la République est une organisation d’hommes et de femmes qui, pour réguler le fonctionnement des instances, s’est dotée de textes.

 

“Tous les militants sont tenus au respect de ces règles qui fondent la démarche et le contrat social qui lient l’organisation aux populations sénégalaises. Il y a certains actes qui sont inadmissibles puisque heurtant la conscience collective, déshonorant nos institutions et jetant le discrédit sur l’organisation”, déclare Benoit Sambou dans Le Soleil.

CHOISI POUR VOUS:
Ultimatum fixé aux ministres pour faire leur déclaration de patrimoine: "C’est le signe d’une véritable crise d’autorité" (Rewmi)

 

Selon M. Sambou, quand ces actes deviennent récurrents, ils deviennent impardonnables. L’erreur est humaine, mais la persistance diabolique. “De ce point de vue, nous n’avions d’autre choix que de nous séparer d’un de nos membres qui refusait de s’amender. Même si toute séparation est douloureuse, face à cette situation, cette décision s’imposait”, ajoute Benoit Sambou.

CHOISI POUR VOUS:
Élections locales de 2021 : Vers un énième report